L’engagement Des Communautés Est Crucial A Chaque Etape Des Processus Du Fonds Mondial

Published: mars 24, 2017

La nouvelle analyse indépendante du CLAC livre ses résultats et recommandations visant à améliorer l’engagement des communautés, avec une attention particulière accordée à l’octroi et à la mise en œuvre des subventions.

Cette nouvelle analyse publiée par le Forum mondial sur les HSH et le VIH (MSMGF) synthétise les bonnes pratiques et propose un ensemble d’actions stratégiques que le Fonds mondial pourrait mettre en œuvre en vue d’élargir et d’améliorer l’engagement significatif des communautés lors de chaque phase de subvention.

Le groupe consultatif Communautés, Droits et Genre (GC CDG)*, un organe qui fournit des conseils au département CDG du Fonds mondial, a supervisé cette analyse indépendante, menée par le Collaboratif du leadership et de l’action communautaire (CLAC)** et dirigée par le MSMGF. Les résultats et recommandations préliminaires ont été validés par plus de 100 personnes par le biais de consultations et d’interviews de communautés dans sept pays (le Cameroun, le Kenya, la Moldavie, les Philippines, la République dominicaine, le Suriname et la Tunisie) ainsi que par 19 informateurs clés des communautés d’Afrique du Sud, d’Argentine, d’Arménie, du Costa Rica, d’Éthiopie, d’Indonésie, du Maroc, du Népal, de Sierra Leone, de Tanzanie, de Thaïlande et de Tunisie. Le rapport comprend des études de cas thématiques afin de mettre en évidence certaines recommandations clés contenues dans l’étude.

Des maladies telles que le VIH, la tuberculose (TB) et la malaria affectent de façon disproportionnée certains groupes, suite à des inégalités sociales et économiques qui persistent à travers le monde. Ces groupes sont souvent criminalisés et voient leurs droits de l’Homme bafoués, compromettant sérieusement leur accès aux services de santé. Le VIH affecte de façon disproportionnée les hommes qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes, les personnes transgenres, les travailleurs de l’industrie du sexe et les consommateurs de drogues, alors que la TB peut toucher des mineurs et des travailleurs de la santé.

Les communautés affectées disproportionnellement par des maladies devraient être invitées et soutenues dans leur engagement dans les processus du Fonds mondial.

« Les exigences du Fonds mondial favorisent l’engagement des communautés. Dans leur travail de facilitation du processus d’engagement, les représentants des gouvernements interagissent parfois pour la première fois avec les populations clés, et leur prise de conscience ainsi que leur compréhension augmentent de façon exponentielle lorsqu’ils s’asseyent autour d’une même table, pour discuter des mêmes problèmes, mais à partir de perspectives différentes. »

Le rapport propose une définition de l’engagement significatif des communautés reposant sur quatre principes fondamentaux :

  • une représentation effective et proportionnelle dans les organes et processus de planification et décisionnels ;
  • une fourniture adéquate du temps et des ressources nécessaires aux communautés pour comprendre les systèmes, tirer profit des priorités partagées, contribuer aux débats et discussions et fournir des programmes ;
  • une supervision indépendante et continue des négociations et de la mise en œuvre des subventions ; et
  • des efforts continus pour renforcer les capacités des organisations et responsables communautaires, afin qu’ils soient capables d’assumer des responsabilités grandissantes et d’avoir un plus grand impact.

« Dans les domaines comme le dialogue au niveau du pays et l’élaboration d’une note conceptuelle, l’engagement des communautés a connu un progrès significatif… Cependant, lors des négociations faisant suite à cette étape et au cours de la mise en œuvre de la subvention, il s’est avéré que cet engagement était souvent symbolique. »

Le résultat escompté de l’engagement significatif des communautés consiste à fournir des programmes et services plus forts, de meilleure qualité, plus centrés sur les droits fondamentaux et l’égalité des sexes aux et par les collectivités les plus touchées par ces trois maladies.

Sur la base des résultats de cette analyse, le rapport propose une série de recommandations et d’actions stratégiques pour le Fonds mondial, afin qu’il consente des efforts pour élargir et renforcer l’engagement significatif des communautés dans chaque phase d’amélioration des subventions.

Cliquez ici pour télécharger le résumé analytique

Cliquez ici pour télécharger la version complète du rapport (uniquement disponible en anglais)

* Le groupe consultatif Communauté, Droits et genre est formé de 18 experts du VIH, de la TB et de la malaria spécialisés dans les systèmes et réponses communautaires, de représentants des genres, de représentants des réseaux de populations clés, de représentants des communautés et de délégations d’ONG auprès du Conseil d’administration du Fonds mondial ainsi que d’un nombre limité de partenaires techniques en qualité d’observateurs.

** Le CLAC est une collaboration unique entre AIDS and Rights Alliance for Southern Africa (ARASA), le Global Network of People Living with VIH (GNP+), Global Action for Trans* Equality (GATE), le Forum mondial sur les HSH et le VIH (MSMGF), le Global Network for Sex Work Projets (NSWP), l’International Network of People Who Use Drugs (INPUD) et l’International Treatment Preparedness Coalition (ITPC). La collaboration entre ces réseaux prône une compréhension et une connexion poussées avec les populations clés, afin de renforcer l’expertise dans les domaines du VIH et de la tuberculose, de l’accès aux traitements, des droits de l’Homme et des communautés engagées. Rendez-vous sur www.clac.cab pour de plus amples informations.

À propos du MSMGF
Le MSMGF est un réseau en pleine expansion de militants et d’autres experts de la santé sexuelle, des droits des LGTB/de l’Homme, de la recherche et de la politique, qui travaillent dans le but d’assurer une réponse efficace face au VIH parmi les hommes homosexuels et les autres hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes. Nous sommes en lien direct avec plus de 130 organisations communautaires, réparties dans 73 pays.

Global Forum on MSM & HIV (MSMGF)
436 14th Street, Suite 100 | Oakland, CA 94612
contact@msmgf.org | www.msmgf.org | +1 510 849 6311

Laisser un commentaire