Togo: The Church educates homosexuals against AIDS

Published: October 2, 2012

TOGO – LOME LE 2 OCTOBRE 2012 © koaci.com – L’initiative œcuménique de lutte contre le VIH/SIDA en Afrique (EHAIA) poursuit sa mission en faveur des groupes spécifiques, particulièrement exposés au fléau, au sein des églises.

Les estimations sont suffisamment évocatrices de l’ampleur du phénomène au sein des églises au Togo. L’EHAIA estime à plus de 2000, la communauté d’homosexuels avec laquelle son programme travaille, juste dans trois villes que sont Lomé, Aného et Kpalimé. Au Togo, des enquêtes ont démontré que les MSM (Ndlr : homosexuels) constituent 17 à 20% des personnes vivant avec le SIDA, 29% pour les travailleurs de sexe et 29% également des usagers de la drogue.

Les mêmes enquêtes révèlent que ces groupes sont représentés également au sein des églises. « Ce sont des gens qui sont dans des églises, qui se connaissent, qui se réunissent souvent pour parler de leurs problèmes, mais que des responsables d’églises en connaissent pas forcément», a expliqué le pasteur Godson Lawson, Vice-président du Conseil d’Administration du programme EHAIA. Au Togo, cette initiative de décline à travers un programme du Conseil Œcuménique des Eglises (COE).

Ce programme cible ce qu’on désigne par la ‘ « minorité sexuelle ». « La lutte contre le SIDA est maîtrisée au sein des églises, mais il y a une croissance de la prévalence au sein des groupes spécifiques et des minorités sexuelles, notamment les travailleurs de sexe, les usagers de la drogue, les homosexuels, etc… », insiste le pasteur Godson Lawson, en marge d’un atelier organisé à l’intention d’une vingtaine de jeunes, issus de ces groupes au sein des églises.

Leave a Reply