the first trial pre-exposure prevention for MSM is launched

Published: January 4, 2012

Salle comble pour Ipergay à l’Agence nationale de recherches sur le sida (ANRS). Mercredi 4 janvier, la plupart des grands quotidiens, radios et certaines télévisions ont fait le déplacement pour « couvrir » la conférence de presse de lancement de ce premier essai de prévention pré-exposition pour les gays.

Dans son introduction, Jean-François Delfraissy, directeur de l’ANRS, explique pourquoi le traitement est devenu un outil de prévention, à la fois pour empêcher la contamination dans les couples sérodiscordants, mais aussi dans le cadre de la recherche bio-médicale pour les séronégatifs, afin de vérifier si un traitement, pris avant et après les rapports sexuels, pourrait diminuer les risques d’acquisition du VIH.

Dans notre reportage, le Pr Jean-Michel Molina, responsable scientifique d’Ipergay, a rappelé ce que l’essai proposera aux participants séronégatifs: une offre combinée de prévention, avec des préservatifs gratuits, des tests de dépistage des Infections sexuellement transmissibles, des vaccinations contre les hépatites et des conseils personnalisés de prévention. L’objectif principal de l’essai reste cependant de voir si la prise d’un traitement antirétroviral (Truvada) juste avant et après les rapports sexuels, peut entraîner une diminution du risque d’acquisition du VIH.

De son côté, Gilles Pialoux, co-responsable d’Ipergay, a insisté sur le fait que les outils de prévention actuels et la recherche ne s’opposent pas mais sont complémentaires.

Également présent, Bruno Spire, le président de Aides, explique pourquoi l’association est partie prenante de l’essai et va jouer un rôle majeur dans le recrutement et l’accompagnement des volontaires.

L’objectif d’Ipergay est de faire reculer l’épidémie en France, où il y a environ 7000 nouvelles contaminations chaque année, dont près de la moitié chez les gays et les Hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes.

Leave a Reply