Résultats de la 29ème réunion du Conseil de Coordination du Programme de l’ONUSIDA (CCP) à Genève, Suisse, 13-15 Décembre 2011

Published: janvier 11, 2012

Résumé:

L’objectif principal de la 29ème réunion du Conseil de l’ONUSIDA : 1. Viabilité financière de la riposte au VIH ; 2. VIH et environnements juridiques ; 3. Comment l’ONUSIDA a pris en compte les recommandations émanant de la Deuxième Evaluation Indépendante (DEI), relative au travail de l’ONUSIDA entre 2004 et 2009.

1. Suite à l’annulation de la Série 11 durant la réunion du Conseil d’Administration du Fonds Mondial (FM) fin novembre 2011, précédant la réunion du conseil d’administration de l’ONUSIDA, les considérations relatives au financement ont été au centre des pré-réunions de la délégation des ONG avec les Etats Membres et les interventions sur le terrain. Les Etats membres donateurs sont restés attachés à leur message de soutenir fortement la nouvelle stratégie du FM confirmant que le Fonds n’est pas en situation de difficulté financière et qu’aucun des programmes existant ne sera interrompu. La délégation des ONG s’est concentré sur le cadre d’investissement et le financement du Fonds Mondial pour réintégrer la série 11 dans les interventions tout en explorant davantage le Mécanisme Transitoire de Financement mis en place pour soutenir les subventions en cours jusqu’en 2014. Michel Sidibé a appelé pour un Fonds Mondial plus fort. Nombreuses préoccupations concernant le Cadre d’Investissement, avec la délégation des ONG et les Etats Membres ont été soulevées notamment sur le besoin d’outils de consultation et de dialogue. Le conseil a approuvé une décision demandant à l’ONUSIDA « de lancer dès que possible un processus de consultations inclusives pour considérer les approches d’un investissement stratégique, le nouveau cadre d’investissement pour la riposte mondiale au VIH », et faire un rapport sur l’avancement lors des deux prochaines réunions du Conseil (prévues en juin et en décembre 2012).

2. la préparation de la réunion a été dominée par la thématique du VIH et l’environnement juridique, introduite dans le rapport annuel des ONG le premier jour de la réunion et discutée en détail durant les sessions thématiques du dernier jour. Plusieurs Etats membres ont exprimé leurs préoccupations concernant la force des points de décisions soulevés par la Délégation des ONG avant la tenue de la réunion. Ils ont appelé les états à travailler pour abroger les lois criminalisant l’exposition, la non divulgation et la transmission du VIH, ainsi que l’homosexualité, le travail du sexe et l’usage de drogues. Ils ont également appelé à garantir les droits de la santé reproductive et sexuelle, y compris l’avortement médicalisé. Certains états membres ont exprimé à la délégation des ONG leur préoccupation concernant le rejet de certaines décisions relatives notamment à l’avortement, la décriminalisation du travail du sexe, et de l’usage de drogues, par conséquent le rejet du rapport. Dans une stratégie négociée, la Délégation des ONG a retiré toutes les décisions et présenté son rapport intégral avec des recommandations intégrant les points de décisions, gagnant ainsi le soutien de la majorité des états membres du Conseil. La Délégation des ONG aura l’opportunité, dans le cadre du suivi des segments thématiques sur le VIH et la loi, de réintégrer et plaider pour les décisions lors de la réunion de juin 2012.

Le ton politique de la discussion concernant les droits humains, suite à la présentation du rapport des ONG, continue à semer la discorde.

Laisser un commentaire