Press Release on Gervais

Published: July 1, 2011

COMMUNIQUE

Un handicapé d’une quarantaine d’années a été arrêté, dévêtu, rué d’injures et sévèrement tabassé dans la nuit du Jeudi 23 Juin au quartier Grand Moulin-Deido (Douala-Cameroun). On lui reprocherait d’être un homosexuel.

La victime, le nommé Gervais avait demandé à son frère ainé un ami du quartier qui traversait une période difficile. Suite à une histoire de vol d’argent survenu chez le frère de Gervais, cet ami suspecté pour ce vol a pris fuite. Mercredi 22 Juin 2011,Gervais allant rendre visite à sa famille au quartier Grand-Moulin est tombé sur cet ami . Ne pouvant pas bavarder à ce moment, ils se sont donnés rendez-vous le lendemain Jeudi 23 Juin 2011.

Après plusieurs appels reçus ce jeudi jour du rendez-vous aux environs de minuit par son ami, Gervais s’est rendu au domicile familial de ce dernier. Celui-ci voyant arriver Gervais saute sur lui, commence à lui toucher son sexe et lui avoue qu’on a toujours dit au quartier qu’il est homosexuel et voudrait le vérifier. Gervais refusant de céder à ses avances, décide de rentrer.

C’est ainsi cet ami se met à crier et alerte le quartier. Ne pouvant courir compte tenu de son handicap, Gervais a été arrêté et copieusement tabassé, déshabillé, insulté de « pédés, pédophiles » et prêt à être brûlé. Il n’a eu la vie sauve que grâce à l’intervention du Chef du quartier qui malheureusement n’a pas pu calmer les ardeurs de la foule. Le Commissariat de la zone a donc été informé et c’est ainsi a été conduit au Commissariat du 9ième arrondissement.

L’enquêteur, le Commissaire et le plaignant ont parlé de pédophilie bien que ce dernier âgé d’une trentaine a fini par avouer après que c’était une action préméditée. La soeur de Gervais a dû débourser une somme d’environ 100 000Fcfa pour qu’il soit relaxé le Vendredi 24 Juin 2010 .

Depuis cet événement, Gervais se sent persécuter, rejeter par sa famille et son entourage vit dans la frayeur car les jeunes de son quartier ont fait une marche promettant de le lyncher s’il s’avisait de revenir dans le coin.

Leave a Reply