Passion between men in Jerusalem

Published: May 9, 2012

Cette nouvelle série de France 2 propose un portrait croisé d’ados et de parents aussi paumés les uns que les autres. De nombreux sujets sont abordés, comme l’homosexualité ou le coming out, avec une liberté rare dans la fiction française.

La barre est haute: France 2 se plait à parler d’une série dans la veine de Skins… Or, on est loin du modèle de cette série anglaise, mais c’est tant mieux! Car Clash a une identité propre et affiche un bel équilibre entre drame, humour et amours. Si le groupe de copains et les scènes au lycée constituent le fil rouge de la série, chaque épisode est centré sur une famille particulière, les intrigues s’entrelaçant. Très bien écrite, la série n’est pas un pensum du genre: un épisode, une problématique. La sexualité est abordée sans fioriture ni provocation inutile. On parle de «première fois», de peur de ne pas être à la hauteur, de découverte et d’acceptation de son homosexualité… Et les parents sont souvent en manque de réponses face à leurs ados, personnages bien campés et attachants.
 
Au casting apparaissent de solides comédiens français (Anne Charrier, Eriq Ebouaney, Cristiana Reali, Michel Jonasz, Niels Schneider, Laure Marsac, Mathilda May ou encore Claire Nebout), mais aussi d’excellents jeunes acteurs. Côté masculin, on reconnaîtra Niels Schneider (Les amours imaginaires).

Full text of article available at link below –

Leave a Reply