On veut montrer qu'une nouvelle re commence pour les LGBT

Published: October 10, 2010

INTERVIEW. Le groupe Abu Nawas appelle à allumer une bougie ce dimanche à l’occasion de la journée des LGBT algériens. Les précisions de Yahia, militant de 27 ans.

Une flamme d’espoir. Le groupe militant Abu Nawas – nom du poète «gay» du VIIIe siècle enterré à Bagdad (Irak) – célèbre le 10 octobre la quatrième Journée des LGBT algériens. Pénalisation de l’homosexualité oblige, il n’y a jamais eu de marche des fiertés dans le pays. Alors les membres de la communauté allument symboliquement une bougie au même instant pour briser l’isolement…

Depuis la première édition, la participation reste «timide» mais gagne en ampleur, notamment grâce au partenaire Gays et Lesbiennes d’Algérie (GLA). Reste que le concept se décommunautarise. Cette année, Abu Nawas invite officiellement les sympathisants des LGBT à se joindre au mouvement à 20h. Quelle que soit leur nationalité et leur orientation sexuelle.
 
TÊTU: Pour la première fois, la journée des LGBT a un thème: l’espoir. Pourquoi celui-là?
Yahia: Pour montrer qu’une nouvelle ère commence, qu’on a l’espoir de changer le quotidien, d’obtenir un changement social au niveau des droits LGBT. On a l’espoir que demain toute personne LGBT pourra vivre sa vie comme tout Algérien. Finalement, on ne demande pas beaucoup: juste à avoir les mêmes droits que tout le monde!

Leave a Reply