Mexico: In Guadalajara, we want to "cure homosexuals"

Published: November 8, 2010

Dans la deuxième ville du pays, on est loin du mariage pour les homos. L’Etat du Jalisco subventionne même des «Ateliers de guérison» et autres «Chemins de la chasteté» pour les gays. Une situation que dénoncent les associations LGBT locales.

Tandis que la ville de Mexico annonce qu’elle marie deux couples homosexuels par jour, depuis l’adoption de la loi locale sur le mariage gay, la deuxième ville du pays, Guadalajara, connaît un sort bien différent. La capitale de l’Etat du Jalisco, pourtant lieu d’une des gay pride les plus importantes du pays, vit aujourd’hui une importante régression des libertés. Le gouverneur du Jalisco, Emilio Gonzales s’est récemment illustré par des déclarations homophobes qui ont choqué le Mexique: l’homme n’a en effet pas hésité à dire que «Les mariages homosexuels le dégoûtaient».

Des ateliers «Chemin à la chasteté»
Il a même déposé une controverse constitutionnelle devant la Cour Suprême du Mexique, contre la loi votée à Mexico qui permet le mariage entre personnes du même sexe et l’adoption d’enfants. Rejetée par la Cour, cette controverse a permis au Cardinal de Jalisco, Juan Sandoval, d’entrer en jeu. Le représentant de l’Eglise catholique a accusé les juges de la Cour suprême d’être payés par le maire de Mexico pour défendre la loi. Attaqué en justice par la ville de Mexico, le Cardinal ne perd pourtant jamais une occasion de répéter des termes homophobes. Récemment, et face à des journalistes, il a par exemple déclaré : «vous, cela vous plairait qu’un couple de pédés (maricones en espagnol) vous adoptent?

Leave a Reply