Major Players Against HIV Sensitized to MSM

Published: April 6, 2011

Conscient du manque de connaissance et la compréhension des droits des hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH) en matière d’accès aux soins de santé, Réseau Africain de Formations sur le VIH / SIDA (le Réseau africain de formation sur le VIH et le sida) RAF- VIH, a organisé un atelier sur les 14 au 18 avril 2011 à Ouagadougou au Burkina Faso, pour sensibiliser les acteurs clés dans la lutte contre la maladie et

d’améliorer leur participation et les compétences pour mieux travailler avec les HSH.

Intitulé Comprendre et travailler avec les hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes (MSM) pour une prévention et un combiné de soins de santé globale des IST et du VIH, l’atelier a réuni 35 participants travaillant dans la lutte contre le VIH, parmi eux, les professionnels de santé et psychosociaux structures sanitaires publiques et privées et organisations de la société civile de 12 centrales et occidentales pays africains.

Les discussions ont porté des aspects socio anthropologique de la sexualité entre hommes, les causes de la vulnérabilité, la stigmatisation et la discrimination à la santé mentale et la planification opérationnelle des interventions destinées à MSM.

«À une époque où de nombreux pays comprennent la nécessité de se concentrer les interventions de prévention et de soins de santé vers les populations les plus à risque au VIH et des IST, il était important pour la RAF-VIH de développer un module de formation, portant spécifiquement sur la situation des hommes ayant des rapports sexuels avec d’autres hommes ", le Dr Jean Baptiste Guilard-Schmid, l’un des coordinateurs de l’atelier dit.

"Les données existent qui démontrent l’impact de ces interventions ciblées sur la dynamique de l’épidémie et nous devons déployer nos efforts pour former les acteurs de la lutte contre le VIH / sida de travailler avec ces populations très vulnérables." At-il ajouté.

Certains participants ont exprimé la façon dont l’atelier les a aidés à, partir de maintenant, commencer à intégrer les questions de MSM dans leur programmation.

Actuellement, nous commençons un programme de prévention à Abidjan pour lequel j’ai été recruté comme éducateur. J’ai déjà été formés, mais quand j’ai entendu parler de cette formation sur la prévention combinée, je me suis dit qu’il vient juste au bon moment. A partir de maintenant, nous allons intégrer dans nos actions comme le soutien psychologique, qui est actuellement accessible uniquement au Centre de santé N "Bienvenue, un des participants en provenance de Côte d’Ivoire a révélé.

Pendant ce temps Siby Sidi, un médecin du Mali a dit: «Cette formation a été très utile pour moi car il m’a aidé à renforcer mes capacités, en particulier dans le VIH et de soins de santé des IST chez les HSH. Il nous a aidés à comprendre les défis quotidiens de ces personnes et la discrimination et la stigmatisation dont elles font que représenter un facteur de vulnérabilité contre le VIH. Il nous fait prendre conscience de l’égalité des droits aux soins de santé. "

Il s’agit de la participation de la RAF-VIH à cet effet qui, avec le soutien d’organisations telles que les plongeurs Sidaction, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), ONUSIDA, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et la Coopération française, a réuni quelques-uns des meilleurs experts internationaux sur cette question afin de mettre sur pied un module francophone novatrices susceptibles d’être utilisés à tout moment lorsque les partenaires de formation comme de le faire »at-il encore expliqué.

La RAF-VIH, qui propose des formations sur le VIH sur des sujets comme les soins de santé mondiale de VIH, la biologie du VIH, la gestion des stocks de produits pharmaceutiques, etc constitue le «centre de connaissances» pour l’Ouest et Afrique centrale et est soutenu par le Organisation mondiale de la Santé et de la ZIEG / initiative BACKUP.

Leave a Reply