Introducing Mac-Darling Cobbinah, Activist from Ghana and Nominee for the 2014 David Kato Vision & Voice Award

Published: January 10, 2014

To better acquaint you with the impressive 2014 DKVVA nominees, the MSMGF presents a new blog series highlighting the advocacy work of these amazing individuals! Today, the MSMGF introduces Mac-Darling Cobbinah, an LGBTI activist based in Ghana who is committed to fighting for the sexual rights of the LGBTI community in his home as well as all over the world. Please read on to hear about the work Mac-Darling Cobbinah is doing:


Since discovering my sexual identity in 1997 I have worked tirelessly to create awareness for the human rights conditions of all people – especially the lesbian, gay, bisexual, transgender and intersex (LGBTI) community living in Ghana. My advocacy with the UNAIDS Ghana office paved the way for the first ever Ghanaian men who have sex with men (MSM) project in 2004. I led this pilot project for a year, continuing amid high levels of stigma and discrimination from our partners. There was a high rate of internalized homophobia during this time and many gay men I considered friends would deny knowing me due to the immense stigma associated with being gay. In 2003 I formed and registered the Centre for Popular Education and Human Rights, Ghana (CEPEHRG) to enable effective programming for LGBTI people in Accra. 

I am a passionate advocate for the rights of the LGBTI community of Ghana. I remain in open support of the human rights of LGBTI people despite the death threats that happen from time to time. Despite working in a hostile environment. With the constant struggle of securing funding, I have volunteered my time to defend LGBTI people for more than ten years without even a realistic salary. 

I am now managing the MSM HIV/AIDS Intervention Project, a highly stigmatized human rights organization. We address the sexual health needs of young gay, lesbian, bisexual and transgender people by providing services such as peer outreach, distribution of condoms and lubricants, Drop-In-Centre (DIC) activities, referrals for sexually transmitted infections, and a community center in Accra where LGBTI people can visit on weekends to socialize and receive support.

I was recently trained as a Human Rights Defender by Frontline Human Rights Defenders Ireland and have since been training peer educators and youth groups on human rights and freedom, digital security, and stress management. I am also a motivational speaker to people living with HIV and AIDS. To this day I have trained almost 150 peer educators, teaching them how to handle hostile work environments and how to protect themselves and their offices.

For the past decade I have been involved in MSM HIV/AIDS intervention activities both at the local and international level. As a result, CEPEHRG earned a UNAIDS Red Ribbon Award at the 2008 World AIDS Conference in Mexico.

I started the first ever MSM HIV and AIDS intervention project in Ghana in 2004 which has expanded across the country through partnerships with other organizations and groups. Currently I am a member of the UNAIDS technical working group, a member of the MARP technical working group and the co-chair of the MSM technical working group; which helps form policies and programs for key populations such as sex workers, men have sex with men, intravenous drug users, and prisoners. 

I also act as the local leader for the House of Rainbow Ghana office and have been organizing meetings for religious LGBTI youth to pray and motivate one another in matters related to their health, well-being and psychosocial support. Through House of Rainbow, LGBTI people are able to meet others who share similar beliefs. In a safe space they can exchange knowledge, experience and support when needed. 

I also work as a trainer and a facilitator specializing in human rights education and advocacy. I have organized a series of training workshops to empower marginalized groups to realize their potential. I am a founding member of African Men for Sexual Health and Rights (AMSHeR), which seeks to advocate for HIV/AIDS programs that focus on MSM across Africa.

I have attended HIV and human rights conferences across Africa, America and Europe. I have always returned home to use my newfound knowledge from these conferences to support the LGBTI community in Ghana. I just recently completed a Bachelor of Arts degree in Communication Studies (Development Communications) at the African University College of Communication.  I was previously unable to complete a higher education due to my effeminate behavior and the high level of stigma directed toward effeminate men in Ghana. Now, at age 36, my interest lies in continuing my work with the marginalized LGBTI community living in Ghana. There is still much work to be done: We need better security systems. We need better, safer community centers and we need to train more LGBT youth to become peer educators.  It is only the beginning.
***

Présentation de Mac-Darling Cobbinah, activiste au Ghana et candidat pour le Prix Vision et Voix David Kato 2014 

Afin de vous familiariser avec les impressionnants candidats pour le Prix David Kato 2014, la MSMGF vous présente une nouvelle série de blog en soulignant le travail de ces personnes étonnantes ! Aujourd’hui, le MSMGF introduit Mac-Darling Cobbinah , un activiste LGBTI basée au Ghana qui est engagé dans la lutte pour les droits sexuels de la communauté LGBTI dans son pays aussi bien que partout dans le monde. S’il vous plaît, lisez ce qui suit afin d’entendre parler Mac-Darling Cobbinah de son travail:

Depuis la découverte de mon identité sexuelle en 1997, j’ai travaillé sans relâche pour faire connaître les conditions de toutes les personnes, et des droits de la personne – en particulier de la communauté lesbienne, gay, bisexuelle, transgenre et intersexuée (LGBTI) vivant au Ghana. Mon plaidoyer auprès du bureau de l’ONUSIDA Ghana a ouvert la voie pour les premiers hommes gays ghanéens qui ont des rapports sexuels avec des hommes (HSH) en 2004 . J’ai mené ce projet pilote d’un an, dans au milieu élevé de stigmatisation et de discrimination de la part de nos partenaires. Il y avait un taux élevé d’homophobie intériorisée pendant ce temps. Beaucoup d’hommes homosexuels que je considérais amis nieraient me connaître en raison de l’immense stigmatisation associée à l’homosexualité. En 2003, je me suis formé, inscrit au Centre d’éducation populaire et des droits de la personne, Ghana ( CEPEHRG ) pour permettre une programmation efficace pour les personnes LGBTI à Accra .

Je suis un ardent défenseur des droits de la communauté LGBTI du Ghana . Je reste à l’appui ouvert des droits humains des personnes LGBTI en dépit des menaces de mort qui se produisent de temps en temps, et en dépit de travailler dans un environnement hostile. Avec la lutte constante pour assurer un financement, j’ai fait du bénévolat à défendre les personnes LGBTI depuis plus de dix ans, sans même recevoir un salaire réaliste.

Je suis maintenant chargé de la gestion du projet d’intervention MSM VIH / SIDA , une organisation fortement stigmatisée de droits de la personne. Nous répondons aux besoins de santé sexuelle des jeunes personnes lesbiennes, bisexuelles et transgenres, en fournissant des services tels que la sensibilisation par les pairs, la distribution de préservatifs et de lubrifiants, avec un Centre d’accueil qui fournit des activités, des références pour les infections sexuellement transmissibles, et un centre communautaire à Accra où les gens LGBTI peuvent visiter le week-end pour socialiser et recevoir un soutien personnel.

J’ai récemment été formé en tant que Défenseur des droits de la personne par Frontline Human Rights Defenders en Irlande.  Depuis, je fais la formation d’éducateurs pairs et de groupes de jeunes sur la liberté et les droits de la personne, de la sécurité de groupes et la gestion du stress. Je suis également un conférencier motivateur pour les personnes vivant avec le VIH et le SIDA. A ce jour, j’ai formé près de 150 pairs éducateurs, de leur apprendre à gérer en environnements de travail hostiles et comment se protéger et protéger leurs bureaux en toute sécurité.

Pour la dernière décennie, j’ai été impliqué dans les activités d’intervention MSM VIH / SIDA à la fois au niveau local et international. En conséquence, le CEPEHRG a obtenu le Prix Ruban Rouge ONUSIDA lors de la Conférence mondiale du SIDA 2008 au Mexique.

J’ai commencé le premier projet d’intervention MSM VIH et le sida au Ghana en 2004, qui a été étendu à l’ensemble du pays grâce à des partenariats avec d’autres organisations et groupes. Actuellement, je suis un membre du groupe de de travail technique de l’ONUSIDA, un membre du groupe de travail technique de MARPs et le co-président du groupe de travail technique MSM, ce qui permet de développer et de mettre en œuvre des politiques et des programmes destinés aux populations clés tels les travailleurs du sexe, les hommes ont des rapports sexuels avec les hommes, les consommateurs de drogues injectables et les prisonniers .

Je suis aussi le chef local de la House of Rainbow Ghana qui organise des réunions pour les jeunes LGBTI religieux pour prier et pour motiver les uns les autres dans les questions relatives à leur santé, bien-être et pour offrir un soutien psychosocial. Grâce à la House of Rainbow, ces personnes LGBTI sont en mesure de rencontrer d’autres personnes qui partagent des mêmes croyances. Dans un espace sûr où ils peuvent échanger des connaissances, l’expérience et le soutien en cas de besoin.

Je travaille aussi en tant que formateur et un animateur spécialisé dans l’éducation aux droits de la personne et de plaidoyer. J’ai organisé une série d’ateliers de formation afin que des groupes marginalisés réalisent leur potentiel. Je suis un des membres fondateur de Hommes d’Afrique pour les droits et la santé sexuelle (AMSHeR), qui vise à promouvoir des programmes de VIH / SIDA qui se concentrent sur les HSH en Afrique .

J’ai assisté aux conférences touchant le VIH et les droits de la personne à travers l’Afrique, l’Amérique et l’Europe. J’ai toujours rentrés chez moi pour utiliser mes nouvelles connaissances afin de soutenir la communauté LGBTI au Ghana. J’ai récemment terminé un baccalauréat ès arts en études de communication (Communications pour le développement) à l’Université africaine de la communication. J’étais pas parvenu à terminer mes études supérieures en raison de mon comportement efféminé et le niveau élevé de stigmatisation dirigée vers les hommes efféminés au Ghana. Maintenant, à 36 ans, mon intérêt est de poursuivre mon travail avec la communauté LGBTI marginalisés vivant au Ghana. Il y a encore beaucoup de travail à faire : Nous avons besoin de meilleurs systèmes de sécurité. Nous avons besoin de centres communautaires plus sûrs et nous avons besoin de former davantage de jeunes LGBT à devenir des pairs éducateurs. Ce n’est qu’un début.

Comments 2

Leave a Reply