In Congo, move to criminalise homosexuality gathers pace

Published: October 29, 2010

La chambre basse du Parlement congolais a déclaré recevable, le vendredi 22 octobre 2010, la proposition de loi initiée par le député national EJIBA YAMAPIA portant sur l’interdiction des certaines pratiques sexuelles contre nature. Ce vote est intervenu à l’issue des réponses du député national aux questions de ses collègues exprimées lors du débat général organisé le jeudi 21 octobre dernier. Par ce vote, les élus nationaux ont envoyé le texte à la commission sociale et culturelle de l’Assemblée nationale pour approfondissement.
 
Il faut préciser que ce texte de loi a fait l’objet d’un véritable plébiscite contrairement au texte du député national TSHIBANGU KALALA portant code des étrangers en République démocratique du Congo, qui a été massivement rejeté par la plénière pour la simple et bonne raison que le professeur de Droit a cru bon de légiférer sur une matière relevant du domaine réglementaire.
 
A cela ne tienne, EJIBA YAMAPIA, député RCD et Evêque de son état, a réussi une mini révolution dans ce monde moderne où la liberté est la règle et où il est de plus en plus difficile d’imposer une ligne de conduite universelle aux hommes devenus réfractaires aux règles morales. En effet, la tendance actuelle à travers le monde va vers la tolérance des pratiques notamment sexuelles qui ne cadrent pas avec les acquis moraux immémoriaux. C’est pourquoi on observe de plus en plus l’éclosion de l’homosexualité et de la zoophilie.

Full text of article available at link below –

Leave a Reply