CDC : Dépistage du VIH chez les hommes gays et bisexuels

Published: septembre 2, 2012

Lors la commémoration du 30e anniversaire de la toute première publication américaine sur une étrange nouvelle maladie chez les hommes gays précédemment en bonne santé, le Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (Center for Disease Control and Prevention) d’Atlanta a publié les résultats d’une étude comportant une conclusion sur la fréquence dont les hommes gays, bisexuels ou ceux entretenant des rapports sexuels avec les hommes devront se faire dépister au VIH.

Ce nouveau guide, paru dans le rapport hebdomadaire « Morbidité et Mortalité » (« Morbidity and Mortality ») de le CDC – où, la première mention du VIH / sida a été curieusement faite – a été publié vendredi. Ledit rapport suggère que les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, les hommes gays et / ou bisexuels devraient se faire dépister au VIH tous les trois, voire six mois.

Bien que les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes (HSH) ne représentent qu’environ 2% de la population américaine âgée de ≥ 13 ans (1), 59% des personnes ayant été dépistées comme porteurs du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) aux États-Unis en 2009 étaient des HSH, y compris les HSH qui s’injectent des drogues (2). Le CDC recommande un minimum d’un dépistage annuel pour les HSH sexuellement actifs afin d’identifier les infections au VIH et prévenir de ce fait la transmission continue (3). Les résultats du dépistage du VIH effectué dans le cadre du Système national de contrôle comportemental lié au VIH (NHBS) dans 21 villes ont relevé que 19% des HSH ayant été testés en 2008 étaient séropositifs et parmi eux, 44% ignoraient leur statut de séropositif (4) . Afin de déterminer si les HSH avaient été dépistés suivant les recommandations et voir si des dépistages plus fréquents pouvaient être proposés, le CDC a analysé les données collectées en 2008 dans le cadre du NHBS. Ce rapport décrit les résultats de cette analyse qui a montrée que, parmi les 7271 HSH interrogés et testés qui déclaraient n’avoir jamais été antérieurement dépistés séropositifs au VIH, 61% d’entre eux avaient été dépistés porteurs du VIH au cours des 12 derniers mois, parmi ceux-ci, 7% avaient un nouveau résultat positif au VIH lorsqu’ils se sont faits dépistés dans le cadre de la NHBS. Compte tenu de la forte prévalence de la nouvelle infection à VIH chez les HSH qui avait été dépistés au cours de l’année écoulée, les HSH sexuellement actifs pourraient bénéficier d’une plus grande fréquence de dépistage du VIH (soit tous les 3 à 6 mois).

Les publications antérieures des numéros du NHBS ont constaté qu’un cinquième des hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes, des hommes gays et / ou bisexuels de ces 21 villes était infecté par le VIH. Parmi les séropositifs, 44 pour cent ignorait qu’ils portaient en eux le virus du VIH.

Texte intégral de l’article disponible au lien ci-dessous –

Laisser un commentaire